la déconcentration, le nouveau mal du siècle ?

Open Space, mail, téléphone, téléphone portable, skype, twitter, Facebook et autres réseaux sociaux, courrier, compression de personnels donc chacun voit ses taches multipliées. Autant de facteurs qui font qu'il est de plus en plus compliqué de ce concentrer sur son travail, le vrai, celui pour lequel on a été embauché au départ.

Mais voilà, les nouvelles technologies se développent et se multiplient, elles intègrent de plus en plus nos entreprises et notre société toute entière, les dirigeants embauchent de moins en moins et préfèrent disperser les tâches sur les salariés restant, les locaux sont de plus en plus étriqués et de plus en plus loin. La faute aux prix de l’immobilier.
Le plus paradoxale c'est qu'il faut être de plus en plus pointu dans son domaine pour y être performant, mais dans le même temps tout est fait que l'on ne puisse se concentrer sur une seule tâche ! Résultat, la plupart des salariés ont le sentiment de ne jamais être totalement performant dans leur travail. Une nouvelle zone de stress dans l'environnement professionnel.

Ces vingt dernières années ont vu exploser le développement technologique dans nos entreprises, mais pas seulement, dans nos vies aussi. Le résultat est que tout va plus vite, donc aurait tendance à générer plus de stress, et que nous sommes devenus de perpétuels zappeurs ! La journée nous zappons entre le téléphone, les mails, les twittes, les visio-conférences, le collègue d'à côté qui vous empêche de vous concentrer avec sa grosse voix, ceux qui vous polluent de mails alors qu'ils sont dans le bureau mitoyen, mais qui ne prennent pas la peine de venir vous parler, le smartphone qui vous oblige à être joignable en permanence... Le soir, rebelote, toujours ce satané smartphone et que dire des 200 chaines de télévisions qui nous transforme en zappeur compulsif et de la dite télévision qui se transforme aujourd'hui en ordinateur avec un fil de plus à la patte !

Bref on ne s'en sort pas et ce n'est pas prêt de se calmer, nous vivons aujourd'hui en perpétuelle réaction et avons oublié notre capacité de concentration...
Mais tout n'est pas perdu, certains psychologue se penchent sur le sujet. Mais cela peut effrayer beaucoup d'entre nous d'en arriver à une dimension aussi radicale. L'accompagnement comportemental peut être une autre approche, plus douce, plus globale. Apprendre à lâcher prise, à restructurer son quotidien, sa façon de travailler, à gérer les priorités, apprendre à dire non et enfin se recentrer.

1 commentaire:

  1. Très intéressant, comme souvent ! Merci pour ce billet...

    RépondreSupprimer