Savoir déléguer et organiser pour favoriser la créativité

La créativité... concept phare de ces dernières années, il faut être créatif, à tout prix. Les entreprises doivent être toujours plus créatives pour être plus attractives et, au final, plus performantes. Même les cadres cherchent à être plus créatif ! Mais être créatif, ça ne se décrète pas, ça se construit.

En tout cas il est important de proposer un environnement favorable à la créativité. Trop souvent celle-ci est brimée par de trop nombreuses contraintes dues à ce que l'on appelle : la rationalisation. Je vais prendre un exemple que je connais assez bien, les agences de communication. Les créatifs y sont les enfants terribles, en général c'est "open bar" pour eux. Ils arrivent à 11h du matin, c'est pour éviter le stress des transports en commun le matin... Ils bossent les pieds sur la table, ça aide à se concentrer... Ils sont hargneux si on ne leur proposent pas la dernière campagne Audi, charge aux commerciaux de leur donner des challenges dignes de leurs talents... Bref quoiqu'ils fassent, on leur pardonne ! Mais ce n'est pas pour rien, car si il y a une chose que l'on a bien compris depuis longtemps en agence de pub, c'est que la créativité, c'est le nerf de la guerre ! Et que les créatifs [les bons j'entends] sont rares, il faut donc les chouchouter et leurs proposer un environnement favorable. Il est vrai qu'en agence de communication on est souvent parti dans des extrêmes... mais le principe est là !

Beaucoup de petites agences de communication ont tenté de mixer les métiers, afin de gagner en rentabilité. C'est à dire d'imposer à leurs créatifs de produire également. Mais très vite on se rend compte de la limite de ces systèmes : les contraintes. Les contraintes des créatifs, ne sont pas les mêmes que celles des producteurs et dans tous les métiers cela se vérifie. Et cumuler les contraintes des deux mondes, ne fait que brimer la créativité. Si l'on poursuit dans l'exemple de l'agence de communication, un créatif qui aura également la charge de l'exécution des documents sur lesquels il travaille, pensera aux futures contraintes de fabrication avant même que son concept ne soit né, du coup il se bridera dès le départ. Pour être plus efficace et surtout plus créatif, il faut dissocier la créativité de la production.

Il en est de même dans tous les métiers et pour y parvenir, il est nécessaire de trouver un compromis qui passe par une réorganisation spécifique et une revalorisation de la délégation. Pour être créatif il faut de la disponibilité intellectuelle ! Et ce n'est pas en cumulant les taches que l'on peut y arriver, il est donc indispensable dans les univers où la créativité est une vraie source de différenciation d'offrir les meilleures conditions possibles aux cadres et aux managers devant faire preuve de créativité.
Je pense notamment à la communication, au marketing, à l’ingénierie, l'architecture, mais aussi dans la production ou la construction par exemple. Avec des solutions innovantes et révolutionnaires.

Bref la créativité est partout, reste à mesurer son importance dans votre environnement afin de trouver le terrain le plus favorable à son développement, tout en restant réaliste et en prenant en considération les réalités de votre quotidien et de votre métier.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire